Entre compétition, coopération et réformes politiques, l’Afrique portuaire est en pleine réorganisation

Avec 20 conteneurs manutentionnés pour 1000 habitants, l’Afrique est en retard en termes d’attractivité logistique. Mais depuis 15 ans, les choses bougent. Aux 3 hubs portuaires internationaux se sont ajoutés des hubs régionaux et les nouveaux projets ne manquent pas. Les ports initient par ailleurs des coopérations pour faire face aux défis qui leurs sont propres : décongestion des métropoles ou réduction des pratiques informelles par exemple. Pour le Dr Yann Alix, c’est l’émergence d’un Smart Port made in Africa qui est en jeu.

Full article: CNUCED / UNCTAD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *