Eolien offshore : les villes portuaires ne chôment pas !

 Transition énergétique et économie circulaire 

Pour l’Agence Internationale de l’Energie, les investissements dans la filière devraient s’élever à 900 Mrds d’Euros d’ici 2040, avec une capacité de production multipliée par 15. Si l’Europe fait la course en tête, les villes portuaires du monde entier s’activent, y compris aux USA malgré une administration Trump réticente. Il ne se passe désormais pas une semaine sans annonce de projets et d’actions d’envergure, à des stades variables d’un pays à l’autre, voire d’un port à l’autre, en fonction de la maturité de la filière. Développement de bases logistiques dans le Connecticut (USA) ou en France, installations de prototype en Espagne, stratégie de reconversion énergétique au Japon… sont autant d’exemples relevés ces derniers jours.

Le Marin 1 (IEA)  / IEA / Renews (Connecticut) / Le Marin 2 (Caen) / El Mercantil (Santander) / Inhabitat (Fukushima) / PVTech (Fukushima)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *