En Espagne, pluie d’investissements dans les nouvelles technologies et la connectivité Port-Ville-Territoire

 Gouvernance, Mobilité 

Le gouvernement central espagnol a approuvé une série de plans d’innovation dans les villes portuaires. A Malaga, un plan de soutien à l’économie locale et de transfert des friches à la municipalité va s’élever à 52 millions d’euros. Un rapprochement Ville Port similaire est budgété à Huelva. La question de l’intermodalité du fret est essentielle, et c’est pourquoi Tarragone va investir 330 millions d’euros ces prochaines années pour relever ce défi. Dans la même veine, Ferrol va débloquer 102 millions d’euros pour sa desserte ferroviaire. Les énergies du futur sont également à l’honneur, par exemple en Catalogne Sud où une plateforme dédiée à l’hydrogène vert va voir le jour. Une dynamique associant développement économique et soutenabilité environnementale est indispensable pour l’avenir des villes portuaires espagnoles. Bilbao est à l’avant-garde, avec le renouvellement de ses certifications environnementales EMAS et EPD (Environmental Product Declaration). Il était d’ailleurs le premier port au monde à obtenir l’EPD, en 2019, avec l’aide de l’entreprise Tecnalia, leader dans la R&D. ValenciaPort est également engagée dans ce mouvement, et a présenté un nouveau modèle de terminal plus respectueux de l’environnement, dont 98% de l’alimentation en énergie est composée d’électricité d’origine renouvelable.

Spanish Ports (Malaga) ; Spanish Ports (Huelva) ; Spanish Ports (Tarragona) ; Spanish Ports (Ferrol) ; Aguaita ; Portal Portuario (Bilbao) ; Portal Portuario (ValenciaPort)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *