L’organisation Ocean Cleanup a lancé « l’Interceptor », un bateau autonome destiné à lutter contre la pollution par le plastique dans les rivières. Deux prototypes fonctionnent déjà à Jakarta (Indonésie) et Klang (Malaisie).

La barge utilise une barrière flottante qui guide les déchets vers un tapis roulant qui les extrait de l’eau. Les décombres sont répartis dans six conteneurs internes d’une capacité de 50 m3. Lorsque la barge est pleine, les opérateurs locaux transfèrent les déchets vers une installation à terre via un système de ramassage. Les barges comprennent plusieurs panneaux solaires, ce qui rend le système également neutre en énergie. Ce type de solution peut améliorer de manière significative la qualité de l’eau dans de nombreuses villes portuaires, contribuant ainsi à l’objectif 9 du programme AIVP 2030.

Continuer la lecture

L’Institut maritime international sud-africain (Saimi) a accueilli la Forward Thinking for Maritime Education and Training Excellence Conference pour discuter du développement des compétences et des opportunités entrepreneuriales offerts par l’économie bleue et la 4e révolution industrielle. La discussion sous-jacente portait sur la nécessité d’accélérer la création d’emplois dans l’économie des océans afin d’atteindre les objectifs de l’opération Phakisa, lancée en 2014, visant à développer l’économie bleue.

Continuer la lecture

Le port de Seattle intensifie ses partenariats pour développer le « Maritime Blue Innovation Accelerator »

Le Port de Seattle s’associe à l’entreprise de co-working « WeWork » et au « Washington State Cluster Maritime Blue » pour créer le « Maritime Blue Innovation Accelerator », un incubateur de start-ups. L’ambition est d’aider les compagnies maritimes à innover, à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement et à faire de l’État de Washington un leader mondial dans le domaine de l’économie maritime. Ces programmes sont essentiels pour promouvoir le développement du capital humain nécessaire à l’économie future des villes portuaires. Des solutions similaires existent déjà à Rotterdam, Hambourg et Singapour.

Continuer la lecture

Les dirigeants des ports se réunissent à Barcelone pour discuter des technologies smart port lors de l’événement « Ports intelligents – Piers of the Future » du 19 au 21 novembre 2019

Le Port de Barcelone, aux côtés de 5 autres grands ports – dont Rotterdam, Anvers et Montréal membres de l’AIVP -, va organiser à l’occasion du prochain Smart City Expo World Congress qui se tiendra à Barcelone, une manifestation parallèle intitulée « Smart Ports – Piers of the Future ». La digitalisation, l’automatisation et la connectivité compteront parmi les principaux thèmes abordés.

Continuer la lecture

Entrée en vigueur d’amendements à la Convention BWM pour enrayer la propagation des espèces envahissantes. Un amendement porte sur le déploiement d’un nouveau calendrier pour les eaux de ballast (réglementation D2), avec l’application de critères plus stricts concernant la présence d’organismes et de pathogènes potentiellement nocifs. D’autres modifications portent sur le contrôle et la certification

Continuer la lecture

Les ports européens se réunissent à Venise pour discuter de l’avenir des croisières

Le Port de Venise organise une rencontre « Cruise 2030: Call for Action », réunissant des délégués de plusieurs grands ports de croisière européens pour discuter de l’avenir du secteur et de son interaction avec les villes. L’idée principale est de développer une « flotte européenne » qui réponde aux exigences des villes portuaires européennes. Ces discussions reflètent directement l’objectif 9 de l’Agenda 2030 de l’AIVP, concernant la santé et la qualité de vie des citoyens locaux. La prochaine réunion du groupe de travail aura lieu à Palma de Majorque en janvier prochain.

Continuer la lecture