Bahia Blanca : une initiative en faveur du dialogue avec la collectivité

 Gouvernance 

Le Port de Bahia Blanca (Argentine) lance « Puerto Abierto », un forum participatif en ligne destiné à encourager le dialogue avec la collectivité. La première rencontre réunissait les représentants du secteur agroalimentaire. L’objectif de ces échanges est de mettre en adéquation les actions du Port avec les attentes et les besoins de la collectivité. Chacune des rencontres se déroulera en trois étapes : évaluation, débat d’idées et mise en œuvre des projets acceptés. Les futurs participants aux débats comprendront des représentants du secteur universitaire et scientifique, des structures professionnelles, des salariés et des acteurs de l’environnement et de la culture. Le processus débouchera sur l’élaboration d’un plan stratégique concerté.

Port of Bahía Blanca

Création d’un comité pour améliorer le dialogue port-citoyens à Halifax

 Gouvernance 

L’autorité portuaire d’Halifax au Canada annonce la création d’un Comité de liaison avec la communauté portuaire (PCLC) destiné à favoriser la communication avec les habitants. Le nouvel organe, présidé de manière indépendante, se compose de 15 membres représentant un large éventail de citoyens Ville Port. Il présente l’intérêt de donne une voix à ceux qui possèdent un parcours différent des usagers plus traditionnels du port. Les citoyens intéressés sont invités à contacter l’autorité portuaire. Les présidents du port et du comité procéderont ensuite à la sélection d’un premier groupe de personnes.

Port of Halifax

Covid-19 : le Port autonome de Papeete lance un plan de soutien aux entreprises

 Gouvernance 

Plus de 4 millions d’euros sont débloqués par le port pour éviter des faillites et sauvegarder les emplois. 200 entreprises implantées sur le domaine portuaire sont concernées. Les mesures proposées vont ainsi permettre de soutenir les activités économiques, les activités touristiques, et la desserte maritime et intra-insulaire.

➜  Port autonome de Papeete

5,4 millions d’euros pour le projet Le Havre Smart Port City

 Gouvernance 

Cette subvention de l’Etat français va permettre d’engager le projet en phase opérationnelle. Le projet réunit les collectivités, le port, des acteurs privés, des établissements d’éducation et de recherche. Il ambitionne de transformer le territoire à horizon de dix ans via des solutions innovantes dans les domaines de la mobilité, de l’énergie, de la smart data, de la transition écologique, de la relation avec le citoyen, de la formation, et de l’attractivité.

Le Havre Smart Port City (+ vidéo) ; Actualités

Sidewalk Labs abandonne son projet à Toronto

 Gouvernance 

Sidewalk Labs, la filiale qui avait été créée par Google pour développer ce projet « Quayside » sur le waterfront de Toronto, a justifié sa décision par les incertitudes économiques actuelles et la difficulté de rentabiliser le projet. Ils anticipent ainsi sur la décision que devait prendre Waterfront Toronto sur la poursuite de ce projet pour lequel Sidewalk avait fait une nouvelle proposition en juin 2019. Ils souhaitaient notamment étendre leur projet à 77 hectares contre 5 hectares initialement. Mais ce projet initié en 2017, avait rapidement suscité le débat comme nous vous l’avions signalé en juillet dernier. Présenté comme un laboratoire pour une smart city exemplaire, il avait en particulier soulevé la crainte quant à l’utilisation des données privées recueillies par les multiples capteurs qui devaient être installés. La nouvelle proposition de juin 2019 restait floue sur ce point. Développer la ville intelligente avec le citoyen ? Un beau sujet de table-ronde pour l’AIVP…

Sidewalk project ; Sidewalk Blog ; La presse canadienne ; L’Usine Digitale ; Canadian Architect

Une nouvelle gouvernance pour le patrimoine

 Gouvernance 

L’idée d’économie circulaire a fait peu à peu son chemin. Peut-on s’inspirer de ses concepts pour imaginer une « gouvernance circulaire » portant sur la réutilisation du patrimoine culturel urbain ? C’est la question que se sont posée 16 villes membres du réseau européen de l’ICLEI. Le rapport de synthèse de ce projet est désormais disponible. Il définit et illustre comment une nouvelle approche est possible pour réutiliser, financer et entretenir durablement le patrimoine culturel.

Iclei ; Synthesis Report

 

L’après Covid-19 : se remettre en question

 Gouvernance 

Partage et échange d’expériences : cette plate-forme du réseau Métropolis regroupe de multiples intiatives de ce type mise en place par différents organismes ou réseaux internationaux, dont celles que nous avions signalées à votre attention dans nos newsletters précédentes. De son côté l’UIA – Union Internationale des Architectes a lancé un centre d’information portant sur les impacts et les mesures d’atténuation, mais qui a aussi pour vocation à réfléchir sur ses implications pour la planification future de la ville. Une démarche proche du forum en ligne « Et demain on fait quoi? » qui continue à s’enrichir et réunit maintenant une soixantaine de contributions d’urbanistes, architectes, sociologues, etc. La crise actuelle met sur le devant de la scène des questionnements qui étaient déjà présents, mais elle pourrait être une occasion de les renouveler, ou d’ouvrir des pistes inédites que cela soit sur le plan économique et des équilibres Nord Sud comme le souligne l’IIED – International Institute for Environment and Development-, sur le plan des inégalités, ou bien sur les choix possibles pour aller vers un monde équitable et durable comme l’espèrent Gaetan Siew (envoyé spécial ONU Habitat), Zaheer Allam et Carlos Moreno…