Thinkport Vienna (Autriche) organise un Open Innovation Challenge axé sur la logistique verte et le développement durable. Les propositions, attendues jusqu’au 17 mai, doivent porter sur trois thèmes principaux : les ports intérieurs en matière d’énergie, de logistique et d’innovation ; les villes et les services de logistique urbaine ; le transport par voie d’eau pour améliorer la connectivité.

Think Port Vienna

Le Port, la Ville et l’Université de Durrës (Albanie) signent un accord pour encourager la création d’entreprises au niveau local. Le projet « POWER » (Ports as Driving Wheels of Entrepreneurial Realm) porte essentiellement sur des domaines clés comme l’efficacité énergétique, la valorisation des entreprises, les nouveaux carburants et les énergies renouvelables

Durres Port Authority

Des femmes à la tête des ports

 Capital humain 

À l’inverse de l’idée générale selon laquelle les ports et le secteur maritime seraient des mondes dominés par les hommes, de plus en plus de femmes y occupent des postes de responsabilité. Plusieurs grands ports comme Barcelone en Espagne, Lisbonne et Porto au Portugal, Montréal au Canada, San Diego aux États-Unis ou les ports Transnet en Afrique du Sud ont des femmes à leur tête. Récemment, le port chilien de San Antonio a accueilli sa nouvelle vice-présidente, Joanna Davidovich. Dans le même temps, María de la Rosa Hermoso est devenue directrice du port de Talcahuano, rejoignant Consuelo Raby nommée à la présidence d’un conseil d’administration composé majoritairement de femmes. Au cours de la même semaine, l’Association des armateurs danois, dirigée par Anne Steffensen, a présenté une nouvelle initiative destinée à augmenter le nombre de femmes au sein des compagnies maritimes. D’autres initiatives, telles que le thème retenu pour la Journée mondiale de la mer 2019 de l’OMI, « L’autonomisation des femmes dans la communauté maritime », ou encore l’action « port violet » à Tenerife, augmentent la visibilité des femmes dans le secteur. Il est évident que la question de l’égalité des sexes est plus qu’un sujet à la mode. Elle est essentielle au développement durable, ont souligné les Nations Unies. Ces nouvelles approches renforcent cette idée et pourraient encourager les jeunes femmes à embrasser une carrière maritime.

IMO, World Maritime News, Portal Portuario, Puerto Talcahuano – Press release (PDF)

Un campus de l’innovation dans les Docklands de Dublin (Irlande)

 Capital humain 

Google s’y était installé dès 2003, rejoint ensuite par quelques-uns des autres géants mondiaux : Facebook, Amazon, LinkedIn, Tweeter… Le gouvernement irlandais va contribuer au financement du Campus technologique du Trinity College Dublin. Le projet constitue une nouvelle pièce du quartier de l’innovation qui se développe sur le secteur de Grand Canal Quay. Le Trinity College va venir jouer en rôle fédérateur pour cet écosystème de l’innovation réunissant grands groupes, start-ups, établissements d’enseignement et de recherche, etc.

Observateur OCDE ; Irish times ; Newstalk (+ vidéo)

 

Université et Port main dans la main à Séville (Espagne)

 Capital humain 

Le nouveau centre universitaire d’innovation du port de Séville sera créé sur le territoire portuaire grâce à un financement européen de 16 millions d’euros. Un comité vient de sélectionner les 20 premiers projets d’innovation qui seront portés par 20 chercheurs et étudiants en doctorat industriel. Les recherches se centreront sur des sujets comme la production et le stockage des énergies renouvelables, les nouveaux matériaux, l’Internet physique, la logistique, la blockchain dans l’industrie alimentaire ou encore la détection de substances dangereuses déversées en mer. Les projets de recherche doivent être opérationnels avant fin 2021. Cette initiative montre la voie à suivre pour une coopération fructueuse entre université et industrie, une relation pas toujours aisée mais qui s’avère essentielle pour relever les défis à venir.

ABC, Diario de Sevilla

De nouvelles opportunités pour les jeunes professionnels du maritime au Panama

 Capital humain 

Un nouveau programme intitulé « Ma première expérience professionnelle dans le maritime » a été lancé au Panama. Ce programme offre aux jeunes professionnels l’opportunité de découvrir les différentes carrières professionnelles offertes par l’autorité maritime du Panama. Cette initiative, qui résulte d’une collaboration entre les ministères des Affaires maritimes et du Travail, s’inspire d’une initiative nationale d’apprentissage par la pratique. La Direction des gens de la mer (Gente de Mar), sera en charge de former les nouvelles générations aux métiers maritimes. L’Université maritime du Panama et l’association de la marine panaméenne ont sélectionné un premier groupe de 20 participants issus de plusieurs filières dont les sciences nautiques, la construction navale et l’administration maritime. Les jeunes professionnels suivront une période de formation de six mois avant d’occuper différents postes, supervisés par le personnel de l’autorité maritime.

Autoridad Marítima de Panamá