Le Port de Busan annonce une nouvelle opération pour son projet North Port

 Interface Ville Port 

Le North Port Développement Project a été lancé en 2008. Il concerne un vaste secteur du waterfront que le Port veut transformer en un pôle de tourisme maritime et urbain de rang mondial. Un quartier des affaires, un quartier portuaire polyvalent autour de l’activité passagers, des quartiers culturels et récréatifs, et un quartier résidentiel sont programmés. Le projet est actuellement exposé dans le terminal international passagers, un terminal qui donne également la vue sur ce secteur Nord du port. Le siège actuel du Port va être reconverti en terminal croisière. Le port veut dès lors étudier la faisabilité d’un nouveau siège qui serait un bâtiment intelligent, implanté dans ce secteur Nord, et accompagnant le port dans son chemin vers l’innovation.

North Port Redevelopment ; North Port Redevelopment Exhibition Hall ; New Office Building

Les villes portuaires prennent la parité au sérieux

 Capital humain 

La présence de femmes dans le monde maritime ne date pas d’hier et leur participation est une valeur ajoutée déterminante pour les ports. Tel a été le message essentiel de la ministre chilienne des Femmes et de la parité lors de sa visite au port de San Antonio. Mais la route est encore longue. C’est ce qui pousse trois ports argentins à aborder les questions de genre à travers différentes initiatives. Le port Dock Sud et le Port de Buenos Aires ont créé des commissions pour l’égalité des genres en lien avec les directives ministérielles. Le port de Bahia Blanca a mis au point un protocole d’action en cas de violence sexiste. Son principal objectif est de déterminer les actions à entreprendre en cas de discrimination et/ou de violences faites contre les femmes et les membres de la communauté LGTBIQ+, en vue de garantir un environnement de travail où règnent la confiance, la sécurité et le respect des droits d’autrui.

Empresa Oceano, La Ciudad Avellaneda, Puerto Buenos Aires, Puerto Bahía Blanca

Culture portuaire : le fondement de l’intégration sociétale des ports

 Culture et identité 

Comme nous le verrons au cours du prochain mois, la promotion de la culture Ville Port est fondamentale à l’intégration sociétale des ports. Des manifestations telles que celles qui se sont déroulées la semaine dernière dans le cadre des Italian Port Days permettent de rapprocher la population du port. La seconde édition de cet événement organisé par Assoporti a été soutenue par les ports italiens qui ont proposé de nombreuses journées portes ouvertes et activités culturelles. À Gênes, le festival Zones portuaires a mis la culture portuaire en avant avec des concerts, des expos et des débats, dont un webinaire auquel l’AIVP a participé. Des initiatives similaires voient le jour dans d’autres villes portuaires, comme à Viana do Castelo (Portugal), même si elles ont cette fois lieu virtuellement en raison des restrictions liées au Covid-19.

Italian Port Days, Assoporti (PDF), Zones Portuaires, Port of Viana

Mobilité dans les villes portuaires : différentes approches pour résoudre un problème complexe

 Mobilité 

La gestion de l’impact du trafic portuaire en zone urbaine est une problématique majeure de la relation Ville Port. En réponse, le port de San Diego (USA) a dévoilé un programme intitulé « Harbor Drive 2.0. » visant à écarter les poids lourds des quartiers d’habitation situés aux alentours du port. Le port s’est ainsi rapproché de l’Association des collectivités locales de San Diego et du ministère des Transports de Californie pour créer une voie de circulation réservée aux poids lourds. Le programme prévoit également l’aménagement de trottoirs, de pistes cyclables et d’arrêts de transport en commun. D’autres solutions pour une mobilité Ville Port plus durable reposent sur le transport fluvial. Ainsi des prestataires londoniens de services express combinent navettes fluviales et vélos pour la livraison du dernier kilomètre. À Paris et Lisbonne, les gens ont la possibilité de se déplacer en bateau électrique le long du fleuve pour se rendre sur leur lieu de travail ou ailleurs. De nombreuses villes portuaires envisagent de recourir massivement à l’électromobilité. Par exemple, à Aveiro (Portugal), le port va investir dans de nouvelles bornes de recharge. D’autres vont encore plus loin avec la mise à l’essai de nouveaux moyens transport comme les drones, ainsi qu’on l’a vu il y a quelques jours à Rotterdam (Pays-Bas).

Port of San Diego – KPBS, DHL, Paris – NPI, Lisbon – Eco Sapo, Aveiro – Revista Cargo, Port of Rotterdam

Alimentation et villes portuaires

 Alimentation 

Le Prix Nobel de la Paix de cette année a été attribué au Programme alimentaire mondial pour ses efforts visant à mettre un terme à la faim et à promouvoir l’accès à une alimentation de qualité. Les villes portuaires jouent un rôle fondamental dans la sécurité alimentaire pour tous, comme on l’a vu cette semaine avec le nouvel accord signé entre le port de San Antonio (Chili) et les associations de pêcheurs afin de développer des techniques de pêche durables. Et le débat sur l’alimentation va encore se poursuivre, notamment cette semaine à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation organisée par la FAO. Plusieurs événements sont prévus, comme les Food Talks qui se dérouleront dans les entrepôts Las Naves de La Marina de Valence (Espagne).

Nobel Prize, Portal Portuario, FAO, Food talks , Image Chile Sustentable

L’IA et les technologies « smart », pour des villes portuaires plus efficientes et vertes ?

 Gouvernance 

Le marché du « smart port » devrait peser 14 milliard de dollars en 2027, d’après de récentes études. L’intelligence artificielle, l’automatisation, la blockchain, l’internet des objets sont des pistes pour améliorer l’efficience des installations portuaires. L’AIVP en a d’ailleurs abordé les enjeux dans une interview pour le programme européen « Speed ».
Le port de Rotterdam (Pays-Bas) a créé une coalition pour développer l’IA. Il a regroupé la Municipalité de Rotterdam, le pôle d’innovation « InnovationQuarter », la Netherlands Maritime Technology et l’université TU Delft. La blockchain fait partie des technologies prioritaires, comme on le voit avec la plateforme « Distro », également aux Pays-Bas, qui permet l’achat-vente d’électricité via la blockchain. A Busan (Corée du Sud), la Métropole a signé un MoU avec le Port, des universités et un centre technologique afin de développer les technologies « smart », dans le cadre du « Digital New Deal », stratégie du gouvernement sud-coréen. Le développement de ces technologies passe également par des événements concurrentiels comme les Hackathons. Organisé par Ports de Lille (France), le 14 octobre a eu lieu un Hackathon sur la « révolution digitale et environnementale », en partenariat avec le programme « Speed ».

PR Newswire ; Smart port ecosystem (1) ; Hellenic shipping news ; Port de Rotterdam (site web) ; Port de Busan (communiqué) ; Smart port ecosystem (2)

Paris : la Seine au coeur des JO

 Transition énergétique et économie circulaire 

La proximité avec la Seine avait été l’un des arguments forts dans la candidature de Paris pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Un argument qui s’appuyait sur les atouts du fluvial pour proposer des JO respectueux de l’environnement. De fait la logistique fluviale est utilisée pour le transport des matériaux et des déblais des équipements à construire. C’est notamment le cas pour les 3000 logements du village olympique. Haropa Ports de Paris ou Voies Navigables de France se mobilisent pour rendre cela compatible avec les usages habituels du fleuve, que ce soient les trafics portuaires mais aussi le tourisme. Mais ce sont également des JO se projetant vers un avenir durable qui sont envisagés : le village olympique deviendra un écoquartier, et Haropa Ports de Paris veut faire des JO un accélérateur aussi bien des actions en faveur de la transition énergétique qu’il a déjà lancées que de l’amélioration de la qualité des eaux de la Seine.

Navigation, Ports et Industries (Sept, dossier pp. 20-33) ; VNF ; Haropa Ports de Paris ; Le Moniteur(1) ; Le Moniteur (2)

Quand l’art vient au port…

 Culture et identité 

Nous avons déjà eu plusieurs fois l’occasion de vous signaler des projets de mise en valeur esthétique des infrastructures portuaires. Cette fois c’est le Port de Strasbourg (France) qui propose au public un mois des projections artistiques sur le silo des Malteries d’Alsace. Il a sollicité pour cela la Haute école des arts du Rhin pour une série de projections autour de l’histoire passée et présente du Port du Rhin. A Rio (Brésil) l’exposition « Rua Walls » vient d’être inaugurée. Elle réunit 18 artistes qui ont transformé en oeuvres d’art les murs de plusieurs entrepôts sur près d’1,5 kilomètre. Cette initiative est également un projet d’inclusion sociale associant la communauté. Autre démarche d’art public, celle de Toronto (Canada) qui accueillera des artistes en résidence pour 16 mois sur le waterfront de Toronto pour un dialogue avec la communauté et une animation du waterfront. Toronto lancera également début 2021 une nouvelle stratégie d’art public dans la ville, un programme sur 10 ans.

Port de Strasbourg ; Agencia Brésil ; Waterfront Toronto ; Toronto

L’hydrogène vert : une source d’énergie du futur pour les villes portuaires ?

 Transition énergétique et économie circulaire 

L’avenir semble être à l’hydrogène « vert », produit à partir d’électricité d’origine non-fossile. Cela nécessite un chainage vertueux entre énergies renouvelables et usines de production d’hydrogène, pour lequel les écosystèmes ville-port sont très adaptés.
C’est ainsi que le Port de Bordeaux (France) a signé une convention pour développer une filière de production d’hydrogène vert. Il en est de même à Bilbao (Espagne), où l’autorité portuaire a donné son feu vert pour construire l’une des plus grandes usines d’hydrogène vert au monde.
Souvent, ces filières se structurent sous forme de hubs, comme à Port Kembla (New South Wales Port Authority, Australie), ce qui permet de dynamiser le tissu économique local.
L’hydrogène produit massivement pourra alimenter les navires afin de verdir le transport maritime. Pour ce faire, des entreprises mènent des recherches sur la propulsion hydrogène, comme Engie et Arianegroup qui ont joint leurs forces à cette occasion. Des prototypes de moteurs hydrogène sont même testés par la firme italienne Fincantieri.
Ce carburant du futur constitue un véritable marché, comme on le constate avec l’accord de fourniture d’hydrogène vert par le Portugal au Port de Rotterdam, qui a besoin de cette ressource pour ses activités à venir.

Impliquer chacun dans la gouvernance Ville Port

 Gouvernance 

La construction de relations saines entre la Ville et le Port passe par l’implication des citoyens dans leur gouvernance. Plusieurs villes portuaires innovent en ce sens sur la base d’une nouvelle philosophie. Le Port de Bahia Blanca en Argentine a entamé la deuxième étape de son programme « Puerto Abierto (Port ouvert) », intitulée « El Puerto Dialoga (Le Port engage le dialogue) ». Après une première phase de diagnostic, le Port va organiser des rencontres virtuelles avec les représentants de toutes les institutions concernées, allant des entreprises aux associations de défense de l’environnement en passant par les universités, afin d’envisager des actions concrètes à mettre en place. La dernière étape consistera à se mettre d’accord sur des projets et à les mettre en œuvre. L’objectif final est de trouver des synergies qui favorisent la mise en place d’un plan de développement global. Un autre exemple de participation citoyenne peut être trouvé dans le projet d’extension portuaire Port Seine-Métropole Ouest du Grand Paris. L’enquête publique ouverte en septembre dans le cadre d’un processus de concertation lancé fin 2013, va se poursuivre jusqu’à la fin du mois. L’instauration de relations Ville Port durables ne se fera pas sans une vision Ville Port commune établie sur la base d’un engagement complet et d’une prise de décision concertée, ainsi que l’a clairement exprimé le CEO du Port d’Halifax (vidéo) dans une récente déclaration.

Puerto Bahía Blanca, Port Seine-Metropole, Port Halifax