Environnement et climat : où en est le secteur maritime et portuaire ?

 Climat 

Réduction de leur empreinte CO2, développement de nouvelles filières énergétiques, multimodalité, électrification des installations sont autant de sujets sur lesquels depuis près de 10 ans, les ports prennent leur responsabilité. L’AIVP vous en informe régulièrement. Les coopérations sur ces sujets se multiplient également pour être plus efficaces, et 10 ports nordiques viennent d’annoncer des initiatives en ce sens. Sur la mer, à 1 mois de l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation de l’OMI, les choses semblent aller moins vite. Dans un récent rapport du Global Maritime Forum, l’industrie maritime elle-même se déclare inquiète sur ses capacités à faire face dans les temps aux nouvelles réglementations, à la décarbonisation et aux demandes sociétales.

Flows / Global Maritime Forum / Report (pdf) / Ports of Stockholm / Port of Gothenburg

Territoire portuaire : planifier un avenir commun Ville Port

 Gouvernance 

Plaidant pour une gouvernance partagée du territoire Ville Port, l’Associated British Port appelle les décideurs politiques à intégrer davantage les plans directeurs portuaires dans leurs propres réflexions. L’ampleur des changements commerciaux, environnementaux, techniques et sociaux est telle, que les réactions et stratégies doivent être concertées, mobilisant l’ensemble des communautés locales (Ville Port). Ces réflexions s’articulent avec le programme Port Futures par lequel ABP encourage ses membres à innover.

British Ports Association / Report (pdf)

Le Port de Venise (Italie) accueille les enfants des écoles et les artistes dans le cadre d’un projet pédagogique

 Culture et identité 

Le Port de Venise (Italie) a participé au projet pédagogique « Alphabet of Marghera » dans le cadre de ses journées portes ouvertes. Le port, chargé d’expliquer la lettre « P » de l’Alphabet, a emmené les enfants et un artiste à la découverte du port dans l’objectif de les inspirer à le mettre en couleurs à travers des dessins. Le projet destiné à promouvoir le développement durable de Marghera à travers de activités artistiques a réuni 600 enfants des écoles, artistes et entrepreneurs. Le port de Venise fête cette année les 20 ans de ses journées portes ouvertes. Ce type d’initiative va dans le sens de l’objectif 6 de l’Agenda AIVP 2030 : valoriser la culture et l’identité portuaires.

Port of Venice

La multimodalité, clé de la performance des villes portuaires

 Mobilité 

La bataille de la concurrence entre les territoires portuaires s’est toujours gagnée à terre sur les questions de mobilité. En cela, les dessertes ferroviaires et fluviales sont stratégiques, car seules en mesure de traiter les pré- et post acheminements portuaires dans des conditions environnementales conformes aux attentes des citoyens. La future Commissaire Européenne aux Transports a d’ailleurs placé cette question au centre de sa proposition politique. Et sur le terrain, les investissements sont également visibles. Kiel (Allemagne) se met en capacité de traiter des trains de 740m. Aux USA, Long Beach engage l’agrandissement de ses principales installations ferroviaires. Au Canada, les ports de Québec et d’Halifax font de la qualité de la connexion ferrée vers le centre du pays et le Midwest américain un élément essentiel pour le développement de l’activité conteneur. Dans bien des cas, l’avenir portuaire sera multimodal ou ne sera pas.

NPI (European Policy)  / Port of Kiel / Port Strategy (Halifax) / Port Strategy (Quebec)

Lancement du projet européen « Smooth Ports » destiné à réduire l’impact du trafic routier en zone portuaire

 Transition énergétique et économie circulaire 

Le projet vient d’être lancé à Hambourg pour s’étendre jusqu’en 2023 dans le cadre du programme Interreg. L’objectif est de réduire les émissions de CO2 générées par le trafic routier en zone portuaire via l’amélioration des instruments de politique régionale. Smooth Ports s’articule autour de trois volets principaux : l’optimisation des procédures de dédouanement des marchandises, la gestion du trafic via les technologies de l’information et de la communication et le développement des carburants alternatifs dans les ports. Le ministère de l’Économie, du transport et de l’innovation d’Hambourg est le principal partenaire du projet. À ses côtés, deux membres de l’AIVP, les ports de Nantes Saint-Nazaire (FR) et de Livourne (IT).

Nantes Saint-Nazaire Port, Smooth Ports – Interreg Europe