Pour une agriculture et une biodiversité durables

 Biodiversité 

Le Port de Montréal, Canada, s’engage auprès de plusieurs exploitations agricoles de la région à préserver la biodiversité et la qualité de l’eau, de l’air et de l’environnement à travers le programme environnemental ALUS Montérégie. Cette initiative, en lien avec les travaux d’extension du terminal de Contrecœur, contribuera à la préservation des écosystèmes tout en soutenant les agriculteurs dans leurs efforts pour protéger l’environnement.

Port of Montreal, Alus Montérégie

Les villes portuaires espagnoles investissent dans le capital humain

 Capital humain 

Les ports espagnols investissent de plus en plus dans des programmes destinés à stimuler l’innovation au sein de la communauté Ville Port. Au niveau national, l’appel à projets et idées du Fonds Ports 4.0 créé par Puertos del Estado est d’ores et déjà ouvert aux candidatures pour un budget de 12 millions d’euros. Le port de Bilbao a déjà identifié 40 projets potentiels qui seront intégrés au nouveau Bilbao Port Lab. D’autres ports espagnols sont aussi en train de développer leur laboratoire d’innovation. À Séville (PDF), le Port et l’université ont conclu un accord visant à agrandir le centre d’innovation pour y installer une zone industrielle expérimentale et un accélérateur de startup. Un autre exemple est celui de Valence, où le port et ses partenaires sont en train de créer #SuperLabPorts dans l’objectif de lutter contre le changement climatique. Le Port de Valence vient également de lancer, en collaboration avec le gouvernement régional, un programme de formation professionnelle en alternance en milieu portuaire. D’autres ports espagnols, comme Barcelone, ont mis en place des programmes similaires destinés à soutenir les entreprises et les étudiants.

Puertos del Estado, Port of Bilbao, Port of Seville (PDF), Port of Valencia, Valenciaport Foundation, Port of Barcelona – Spanish ports

Le port de Saint John (Canada) sponsorise le centre d’art local

 Culture et identité 

Port Saint John va prêter son nom à une prestigieuse galerie du Saint John Arts Centre pour une durée de six ans. L’entente prévoit également un partenariat de résidence d’artistes de deux ans, où un artiste professionnel sera choisi en vue de créer une œuvre originale sur une période de 10 mois. Une exposition sur le thème portuaire sera organisée à la « Port Saint John gallery » en septembre 2021, 2023, et 2025. Les artistes peuvent d’ores et déjà présenter leur candidature au premier volet du programme.

➜ Press Release PDF in English, French; Video (Youtube)

Bahia Blanca : une initiative en faveur du dialogue avec la collectivité

 Gouvernance 

Le Port de Bahia Blanca (Argentine) lance « Puerto Abierto », un forum participatif en ligne destiné à encourager le dialogue avec la collectivité. La première rencontre réunissait les représentants du secteur agroalimentaire. L’objectif de ces échanges est de mettre en adéquation les actions du Port avec les attentes et les besoins de la collectivité. Chacune des rencontres se déroulera en trois étapes : évaluation, débat d’idées et mise en œuvre des projets acceptés. Les futurs participants aux débats comprendront des représentants du secteur universitaire et scientifique, des structures professionnelles, des salariés et des acteurs de l’environnement et de la culture. Le processus débouchera sur l’élaboration d’un plan stratégique concerté.

Port of Bahía Blanca

Protection de la biodiversité : éducation et effets positifs sur l’environnement

 Biodiversité 

Les villes portuaires abritent une riche biodiversité dont la préservation peut avoir des effets bénéfiques inattendus. À Tarragone (Espagne), la politique de gestion des espaces verts menée par le port donne d’excellents résultats en matière d’empreinte hydrique, de biodiversité et d’émissions de CO2. Le port a centré son action sur le reboisement des zones dégradées et le remplacement des plantes gourmandes en eau par des espèces plus adaptées au climat méditerranéen. Chaque année, ces espaces permettent de compenser 1 500 tonnes de CO2, offrant un abri aux espèces menacées comme les abeilles. À Ceuta (Espagne), le Port s’est associé au Musée maritime (Museo del Mar) qui se consacre à l’étude et à la protection de la biodiversité locale ainsi qu’à la sensibilisation du public. Le musée publie des ouvrages et revues dans lesquels il fait connaître le résultat de ses travaux de recherche, comme ceux concernant par exemple l’impact des navires sur les baleines et les dauphins. Il organise également des activités pédagogiques et dirige des projets visant à inclure le littoral de la région au sein des réseaux européens de réserves naturelles. Il s’occupe en outre d’une installation unique en son genre, le « pudridero » (pourrissoir), un espace destiné à la préservation des corps des animaux marins et à la collecte de leurs ossements à des fins d’études et d’apprentissage.

El Vigía, Museo del Mar Ceuta