Un nouveau poulailler flottant sur un bassin de Rotterdam

 Alimentation 

Goldsmith architecture va créer un poulailler flottant à Rotterdam. Il appliquera les règles de l’économie circulaire : au sommet, 7000 poules vivront sous un toit transparent qui leur apportera la lumière du jour en permanence ; à l’étage intermédiaire, on s’occupera de l’emballage des œufs et de la gestion des déchets ; à l’étage inférieur (immergé) se trouvera une plantation de cresson alimentée par des LED, et qui utilisera les déjections des poulets comme engrais. De plus, des panneaux solaires subviendront à 100 % des besoins énergétiques de l’exploitation.
Le manque d’espace étant un obstacle majeur au développement de la production alimentaire en circuit court, les structures flottantes peuvent constituer une partie de la solution.

DesignBoom

 

Le Port de Séville (Espagne) pourrait relocaliser son terminal croisière

 Interface Ville Port 

Ce transfert de la croisière permettrait de créer à la place une marina pour les yachts et les méga-yachts près du centre-ville. Dès l’origine le Port avait pris le parti de la flexibilité avec un terminal croisière constitué de conteneurs recyclés : une solution pour ne pas figer les espaces que nous avions soulignée dans notre Guide de bonnes pratiques. C’est donc une nouvelle étape qui va s’ouvrir pour le secteur de Las Delicias et renforcer encore l’attractivité de cette ville portuaire.

Diario de Sevilla

Un projet s’inspirant du passé industriel et maritime pour la péninsule de Greenwich (RU)

 Interface Ville Port 

« Morden Wharf » a été conçu par OMA architects. Il comprendra 12 tours de logements, des commerces, et espaces publics. Les entrepôts, silos, ou encore les gazomètres autrefois présents sur cette péninsule de Greenwich ont largement inspirés le design de ces aménagements. Un parc offrira également des perspectives sur le célèbre Canary Wharf situé de l’autre côté de la Tamise.

Design boom (+ images)

Quel avenir pour le waterfront de Hong Kong ?

 Interface Ville Port 

C’est finalement un appel d’offres en deux temps qui sera lancé pour un secteur central du waterfront de Hong Kong situé entre le quartier d’affaires et les « Star ferry Piers ». Il répond en cela aux critiques et suggestions faites antérieurement qui soulignaient la nécessité d’une approche globale insistant notamment sur le développement des espaces publics et de connexions entre ces différents secteurs de la ville.

Urban Land (2018) ; Urban Land (2020)