Agenda AIVP 2030

Engagement 3 : Mobilité durable
Objectif 3.1 : Encourager le développement d’une mobilité des personnes douce, multimodale et collaborative, notamment pour les trajets domicile travail

Le challenge

Acheminement et distribution des marchandises depuis les terminaux portuaires vers la ville et hors de la ville, trajets quotidiens des citoyens, qu’ils soient habitants ou visiteurs de passage, le territoire Ville Port est le lieu de multiples besoins et usages en matière de transport. Cette multiplicité peut rapidement être source de congestion et de nuisances, avec tous les impacts environnementaux, économiques et sociaux qui leur sont liés. Dès lors, comment développer une mobilité plus fluide et durable pour les citoyens ?

La recommandation AIVP

Favoriser les modes de déplacement doux : Favoriser des modes de transport alternatifs à l’automobile permet d’améliorer l’accessibilité et réduire les congestions des territoires Ville Port : marche à pied, vélos et transport en commun (tramway, téléphérique, etc.). Dans certaines villes portuaires la géographie des lieux rend particulièrement pertinent le « Blue transport »- transport des personnes par voie d’eau (water-taxis, navettes fluviales, etc.). Cette solution apporte une double contribution à l’amélioration de l’accessibilité des sites Ville Port : environnementale par la réduction du transport terrestre, identitaire par le renforcement de l’atmosphère maritime des lieux.

Bonne pratique

Le plan de reconversion du waterfront de Tanger a été initié par Port de Tanger Ville en 2011 pour rétablir le lien entre la ville, l’eau et le port, et promouvoir le tourisme. Ce plan, qui concerne une zone de 28,5 ha, représente un investissement public-privé total d’environ 4,5 milliards de dirhams. Outre plusieurs projets commerciaux comprenant des hôtels, un centre de conférence, un centre commercial et un cinéma financés par des fonds privés, le plan prévoyait également l’aménagement d’un nouveau port de pêche, d’une mosquée et d’une marina, aujourd’hui achevé.

L’une des grandes nouveautés du programme est la construction d’un téléphérique qui permettra de relier le centre-ville à différents secteurs. La nouvelle ligne va relier, sur une distance d’environ 1,8 kilomètre, la kasbah, les terminaux croisière et ferry, les marinas et la place du Faro. Cette solution de mobilité douce a été déployée en prenant en compte les contraintes inhérentes au site (topographie, dessertes routières, etc.), et le dispositif pourra transporter approximativement 2 800 passagers par heure. La structure monocâble à mouvement unidirectionnel continu comprendra des cabines de 10 à 12 places. La première phase, réalisée avec le soutien d’un investisseur privé, prévoit deux tronçons qui relieront Borj Nâam à la gare maritime et elle devrait être opérationnelle début 2022.

En images

Tanger Projet Télépherique
© SAPT
Tanger Projet Ville Port, téléphérique
© SAPT