Séminaire de Livourne (Italie) : l’AIVP retrace l’évolution de la relation ville-port

Publié par  9 juillet, 2012 9:51 Laissez vos commentaires

Denis DavoultLe 4 juillet dernier s’est tenu à Livourne (Italie) un séminaire intitulé « Livorno Domani. Una Città portuale Europea ». En préambule aux débats avec la communauté locale sur les projets actuels de Livourne et leurs enjeux, le Port de Livourne avait sollicité l’AIVP pour apporter son regard et son expérience internationale. Cela a été l’occasion pour Denis Davoult de retracer l’évolution de la relation ville-port et de livrer quelques-unes des leçons tirées de la toute récente 13e conférence mondiale de l’AIVP.

Près d’un quart de siècle après la création de l’AIVP, le questionnement sur le devenir des friches portuaires est en effet toujours d’actualité. Mais si le développement de port à l’extérieur de la ville est encore une réalité dans de nombreuses villes portuaires, on a vu aussi progressivement naître un nouveau vocabulaire, de nouvelles stratégies : non plus uniquement la reconquête, mais aussi le maintien du port actif en ville, non plus la coupure, mais la mixité et l’intégration. Au travers du réseau mondial de l’AIVP et de nos échanges d’expériences, nous avons également vu apparaître ces dernières années un retour du port vers la ville.

Livorno Domani. Una Città portuale EuropeaPlusieurs des intervenants de notre récente Conférence mondiale ont insisté surle fait que la résolution de l’équation ville-port et les défis posés par l’aménagement de l’interface ville – port demeurent des enjeux majeurs dans le management de nos villes portuaires. Placées précocement en première ligne de la globalisation, les villes portuaires apparaissent comme des territoires d’exceptions, complexes. Mais ils tirent aussi leur force de cette spécificité. Ils sont aussi de formidables terrains où s’inventent et s’expérimentent les solutions de la mixité et les modèles du co-développement de demain. Une idée force est ainsi revenue lors de la table ronde de synthèse : après le temps de la coexistence, de la cohabitation, et au-delà de la coopération, l’heure semble désormais au partenariat voire même, terme encore plus fort, à la mutualisation des ressources et des territoires.

www.ideali.eu

PARTAGER

Laisser un commentaire