Rencontres AIVP de Barcelone : des projets innovants

Publié par  11 janvier, 2013 11:18 Laissez vos commentaires

Le Cluster Nautique de Barcelone a été officiellement lancé lors des Rencontres AIVP de décembre 2012. La mise en place de cet outil de développement ville-port souligne la dynamique innovante des projets évoqués lors de cette manifestation. Joan Alemany Llovera, Professeur en sciences économiques, en présente les principales conclusions.

Joan Alemany LloveraLes Rencontres AIVP de Barcelone des 13 et 14 décembre derniers, organisées conjointement avec la Ville et l’autorité portuaire sous le thème « Ports en transformation, villes en changement », auront été le 4ème évènement programmé par l’AIVP dans notre ville depuis la deuxième conférence mondiale AIVP des 13 et 14 décembre 1989. Ces Rencontres prévoyaient cinq sessions de travail :

 

  1. Le transport maritime de passagers : ferries et navires de croisière en ville.
  2. Activité portuaire, environnement, énergie et qualité de vie.
  3. Port entrepreneur et marinas urbaines.
  4. Mobilité et logistique : accéder au port et le connecter à la ville portuaire.
  5. Le « buffer » littoral, nouvel urbanisme aux frontières du port.

Les présentations des intervenants ainsi que les analyses et débats menés au cours des sessions de travail permettent de tirer un certain nombre de conclusions globales, indépendamment de la spécificité de chaque thème abordé.

L’importance croissante de certaines activités portuaires (le transport de passagers, la croisière, la plaisance) et d’autres activités directement liées avec elles ou avec la vie urbaine (industries et services nautiques, logistique, mobilité durable, énergies marines renouvelables, projets d’aménagement urbain du littoral) peut être porteuse de nouvelles dynamiques socio-économiques et favoriser le développement et la qualité de vie dans l’ensemble des villes portuaires. La mise en œuvre de stratégies intelligentes destinées à promouvoir des fonctions et des usages nouveaux pour le port à partir des activités mentionnées ci-dessus est bénéfique à la ville dans son ensemble. Il ne s’agit pas de chercher à savoir lequel des deux acteurs principaux, port ou ville, en tirera le meilleur parti, ce qui est souvent impossible à déterminer, mais de s’employer collectivement à promouvoir une identité commune dans une vision globale des usages, des activités et des fonctions de la ville portuaire, indépendamment de leur localisation.

Les relations Ville Port ne sont pas des manifestations ponctuelles indépendantes les unes des autres. Elles s’inscrivent au contraire dans un processus continu dans le temps qui implique la nécessité de créer, d’innover et de formuler de nouveaux projets (un point mis en avant à plusieurs reprises au cours de ces Rencontres) pour poursuivre la croissance, le développement socio-économique et l’amélioration de la qualité de vie au sein de nos sociétés, ou tout au moins pour éviter les décrochages, en particulier à l’heure où beaucoup d’économies sont en difficultés.

Pour assurer le développement futur, il est indispensable, comme l’ont souligné un certain nombre d’intervenants, d’intégrer la notion de durabilité aussi bien pour les activités proposées et analysées que dans la façon dont elles sont mises en œuvre. C’est la seule manière de poursuivre dans le temps les développements et les transformations nécessaires sans porter préjudice au patrimoine environnemental que nous devons laisser en héritage pour le futur de nos ports et de nos villes portuaires.

Une bonne part des nouveaux projets innovants présentés au cours des cinq sessions des Rencontres, qu’ils aient trait à des expériences connues, à des propositions de développement durable pour l’avenir, ou à la gestion des relations Ville Port, seront repris par l’AIVP et serviront de fil conducteur à ses prochaines Rencontres et conférences.

PARTAGER

Laisser un commentaire