De la gare maritime transatlantique du Havre au “Volcan Maritime”, scène nationale du Havre

Télécharger l’intervention / fichier pdf

La ville du Havre bénéficie de la présence sur son territoire de l’une des plus importantes et anciennes scènes nationales du pays. En effet, le Volcan, créé en 1961, dispose d’un budget de près de 5 millions d’euros et proposera au public 67 spectacles pour plus de 200 représentations tout au long de la saison 2013/2014.
Les théâtres utilisés par le Volcan depuis 1981 sont l’œuvre du célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer. En travaux de modernisation depuis 2011, leur fermeture temporaire a créé l’occasion pour le Volcan de la construction d’un projet « hors les murs » d’une durée de 3 à 5 ans. Cette opportunité a abouti à l’écriture d’un nouveau projet artistique et culturel puisant dans les racines de la Ville du Havre, lesquelles se confondent, depuis 1517, avec celles de son port maritime.
Accueilli dans l’ancienne gare maritime transatlantique, au sein du Grand Port Maritime du Havre, la scène nationale a investi le lieu pour en faire son « camp de base », propre à permettre l’organisation d’expéditions aventureuses. Lieu extrêmement symbolique au Havre, cette gare désaffectée depuis 1981, se situe sur un quai longtemps utilisé par les habitants comme lieu de promenade et de rencontres.
Après un aménagement respectueux de l’histoire et intégralement réversible, les spectacles se succèdent et recréent un lien régulier entre la Ville et le Port tout en proposant une approche concrète du concept « d’imaginaire portuaire » décliné autour des idées d’exotisme et de « nouveaux mondes ».

Avec un double cursus, conservatoire de musique et Université (DEA en Histoire politique et aménagement du territoire), Jean-François Driant commence son parcours professionnel dans les années 1980 comme musicien et organisateur de concerts.
Dès 1992, il est nommé conseiller pour la musique et pour la danse au Ministère de la Culture. Il quitte ces fonctions en 1998 pour devenir directeur délégué du Ballet Atlantique Régine Chopinot, Centre Chorégraphique National de la Rochelle.
En 1999, il est nommé directeur de l’Aéronef, salle de concerts à Lille et rejoint l’équipe qui prépare « Lille 2004, capitale européenne de la Culture », en tant que conseiller artistique et technique. Puis, il rejoint le Manège, scène nationale de Reims avant d’être nommé directeur du « Volcan », scène nationale du Havre en avril 2006.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *