Des implantations de logements ou des comblements de bassins peuvent constituer des stratégies irréversibles obérant pour le futur la totalité ou une partie des activités portuaires existantes. Pour éviter ce type d’écueil, un inventaire des emprises portuaires, des dessertes existantes et de leurs évolutions potentielles au regard de scénarios de développement du port permettra en particulier de mesurer les compatibilités – et tout autant les incompatibilités entre projets de redéveloppement ou d’extension portuaires d’une part, et projets d’aménagements urbains d’autre part.
Ce seul exemple est représentatif de la nécessité de poser les différentes options de (re)développement urbain et portuaire et de se doter pour cela des moyens permettant de rendre le dialogue et la concertation possibles.

Mais au-delà l’enjeu est aussi celui de l’ouverture sur la société civile pour une meilleure compréhension des projets et leur appropriation par la population au fur et à mesure des différentes étapes de leur mise en œuvre.