La zone du bassin F semblait largement abandonnée avec ses bâtiments dégradés et ses 25 navires à l’abandon, rouillant à l’air libre. Les autorités du port ont décidé en 2017 de faire du site un lieu de promenade avec la coopération des autorités municipales, tout en lui conservant sa fonction de « port à sable ». Le site comporte en effet 10 silos à sable qui jouent un rôle de centre de distribution pour 50% du sable qui est utilisé pour la construction de la ville. Son transport par voie d’eau permet de minorer l’impact environnemental : chaque navire apportant du sable permet de retirer 70 camions des rues de la ville.

Au-delà du retrait des navires abandonnés et du travail sur la voirie avec notamment la création de sentiers pédestres, le Port a fait appel à des artistes urbains pour transformer les silos en autant de « murales » et faire du site un lieu de promenade attractif. Trois thèmes leur étaient proposés pour ces grandes fresques murales : la flore et la faune, les couleurs des régions argentines (Patagonie, pampa, Nord, Mésopotamie), et le patrimoine du bassin F avec ses navires coulés et ses anciens hydravions qui y étaient accueillis jusqu’au début des années 60.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les fresques réalisées par huit artistes sont aujourd’hui terminées et l’on peut se promener au milieu de la flore argentine, de lamas, colibris, condors ou aras, de jaguars, etc. Il reste encore à compléter par l’aménagement d’espaces verts et le travail sur l’éclairage. Les coûts pour les peintures ont été payés par les propriétaires des silos et celles des trottoirs et sentiers par le Port.